mardi 9 octobre 2012

(...) mais il n'est pas d'eau pour les boîteux


Ce dessin aux crayons de couleurs de Guy-René Doumayrou illustre la dernière page de son exemplaire du recueil de poèmes de Benjamin Péret, intitulé De derrière les fagots (Éditions surréalistes, 1934, 132 pages).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire