mercredi 11 août 2010

une chevalerie surréaliste





Un soir d'ivresse à Valdivia le Patagon créa le Carré majeur des Chevaliers surréalistes composé de
Trente-sept patagons porte-glaïeuls
Sept heptarques diadoques
Trois dionysos paradigmes
Un archonte trismégiste
Un hégémon, chef suprême de l'Ordre.

Le Carré majeur des Chevaliers Surréalistes au nombre de quarante-neuf est une puissance poétique.

L'instance suprême du surréalisme est le Dodécaèdre Intentionnel (hégémon, archonte, paradigmes et diadoques).
Le Chevalier surréaliste s'identifie avec Dionysos chevreau.
Il porte le collier d'argent avec la patte de chevreau en argent.
Le patagon porte-glaïeul s'identifie avec le dernier atlante.
Eau-Lune. Porte le glaive comme son nom l'indique.
Il porte le collier d'argent avec la patte de canard en argent.
L'heptarque diadoque s'identifie avec les sept hégémons.
Il est dit pour cela « successeur ». Feu. Il porte le collier d'argent avec le bélier d'argent. Soleil.
Le dionysos-paradigme s'identifie avec Chevreau. Il est dit « exemplaire » car il représente l'enseignement de Dionysos devant les autres chevaliers. Il porte le collier d'or avec la patte de chevreau en or.
L'archonte trismégiste s'identifie avec le Grand patagon ; il est dit « trois fois très grand » car il renoue avec la tradition hermétique. Il porte le colier d'or avec la patte de canard en or.
L'hégémon porte le bélier en or et le grand collier d'or. Identification personnelle (Toison d'Or) avec Charles le Téméraire.


(extrait du manifeste « Le Dire ordinateur », de Jean-Pierre Lassalle. Vers 1959. Repris dans L'Écart Issolud suivi d'Agalmata.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire